Blog d'éveil spirituel et développement personnel
Anecdotes de vie

Je suis une Indigo

Ce que je vais vous raconter dans cet article a joué un rôle capital dans ma recherche de moi-même. Cela a été une véritable libération et mon émotionnel a été sérieusement chahuté mais pour le meilleur.

Vous allez comprendre les synchronicités de la vie et comment elles s’emboîtent à merveille pour vous faire arriver à ce que vous devez savoir. Vous allez certainement percevoir à quel point le hasard n’existe pas et à quel point nous sommes guidés lorsque nous pouvons communiquer avec notre JustBeYou C’est Moi !

Une warrior et une guerrière

 

Plusieurs fois au cours de ma vie mais à des moments bien différents, des personnes très proches de moi m’ont dit que j’étais une « fighteuse », une « guerrière » ou encore « un bulldozer qui trace et qui est inarrêtable ».

Ces mots, je ne les ai pas oubliés car je savais au fonds de moi que ces personnes avaient raison mais je ne savais pas d’où me venait ce goût de la rébellion, pourquoi étais-je une révolutionnaire dans l’âme, pourquoi plaçais-je toujours l’intégrité et la vérité au dessus de tout ? pourquoi le mensonge m’était-il si insupportable ? je sentais bien que ma force intérieure était telle qu’elle me permettait de suivre ma propre voie et ce, quel qu’en soit le prix à payer. Mais d’où me venait tout ceci ???

Les signes de reconnaissance de l’Univers

Le 23 mars 2015, je m’amuse à faire un petit jeu (d’ailleurs je vous le partage ici). Je vous la fais courte : j’ai répondu « WARRIORS », donc en français « GUERRIERS » a une des questions posées. Ce jeu est intuitif et j’ai donc répondu sans aucune réflexion en amont, sur l’instant présent, juste « comme ça ».

Puis, j’ai continué ma petite vie jusqu’au 25 avril 2015 où  je reçois le message suivant après avoir cliqué dans une boîte à idée super sympa sur internet : « Des certitudes doivent être libérées… ». Le principe est qu’une idée est générée en cliquant et que cette idée va nous aider d’une façon ou d’une autre. Sur le moment, je n’en comprends pas la signification mais je sais que je vais avoir la réponse à cette question prochainement car c’est toujours ainsi que cela se passe. Quelque chose d’important va arriver, c’est la vibration autour de moi qui me le dit à ce moment précis. Je demande à mon staff des Etoiles de m’aider à comprendre et je ne vais pas être déçue de leur réponse qui viendra deux jours plus tard… Ce même jour, je change ma photo de mon profil Whatsapp et je mets l’image d’une guerrière avec cette fameuse phrase qui me suit partout  » La rébellion, c’est quand on regarde la société droit dans les yeux en disant : je comprends ce que tu veux que je sois mais je vais te montrer qui je suis réellement ». Encore une fois, je le fais sans réflexion, juste en suivant mon intuition. Tiens tiens, guerrier, guerrière reviennent régulièrement (sur le moment, je n’en n’ai pas vraiment conscience)… le hasard ?

Le 27 avril 2015, la réponse tant attendue arrive sous la forme d’un texte. Ce texte « L’évolution de ma mission » a été écrit par Laura Marie qui est elle-même une Indigo, tout comme moi. Son récit m’a bouleversée avec une intensité fulgurante et foudroyante, je n’ai pas d’autre terme. Il n’y a pas un mot qui n’ait été écrit par elle que je n’ai pas ressenti jusqu’au plus profond de moi-même. J’avais jusqu’alors le sentiment d’être seule au monde et que personne ne me ressemblait, d’où le terme d’extraterrestre que j’employais très souvent pour me définir. Et voilà que soudain, une personne que je ne connaissais pas avait matérialisé tout ce que j’avais été tout au long de ma vie et me donnait la réponse que j’attendais depuis si longtemps, à savoir « qui suis-je réellement ».

Flashlight

 

Le 29 avril 2015, je lis le deuxième texte de Laura Marie « Etes-vous un enfant Indigo ? ». Là encore, je reste sans voix tellement sont texte est un copié/collé de ma vie d’extraterrestre. Ce jour-là, je me rends compte qu’à chaque fois que je lis les textes de Laura Marie sur ces personnes dites Indigos, il y a la chanson Flashlight de Jesse J qui passe à cet instant.

Cela faisait 3 jours que j’avais des flashs de couleur jaune qui apparaissaient régulièrement dans ma tête ou plutôt sur mon écran mental (pas de panique, je vous expliquerai ce qu’est l’écran mental dans un autre article). Là encore, j’avais bien compris qu’il y avait une signification mais je ne savais pas laquelle…

Vous allez rire mais ce même jour, je lève les yeux juste au moment où Flashlight passait sur Spotify sur ma TV et devinez quoi, le titre de cette chanson était écrit en jaune pétant, le même que percevais dans ma tête. A cet instant, j’ai tout compris. Lorsque j’ai lu les textes de Laura Marie, j’ai eu le plus gros FLASH de toute ma vie. Flashlight, c’est exactement ce qui s’est produit lorsque j’ai lu ses textes. Le flash et la compréhension de moi-même ont été instantanés et fulgurants et cela a été la plus grande ouverture vers la lumière que j’ai eu de toute ma vie.

Ces textes de Laura Marie, je les ai lus des dizaines de fois. Ce qu’ils m’ont révélé de moi-même a été extraordinaire et je me suis sentie libérée de tout ce poids que je portais au fonds de moi depuis ma naissance. Je ne vais rien vous cacher, les larmes ont coulé à chaque lecture. Encore aujourd’hui, lorsque je relis ces textes, j’ai toujours une émotion poignante qui me submerge.

Bienvenue à la maison

 

Le 30 avril 2015, je me réveille à 5h30 avec la radio. Une fraction de seconde avant que ma radio ne s’enclenche (j’étais déjà bien réveillée), je ressens encore et toujours cette vibration qui change autour de moi et qui est annonciatrice de quelque chose, qui me dit « et Audrey, là il y’ a quelque chose pour toi, alors sois attentive ».

La radio s’allume et une chanson débute avec ces paroles « It’s a new beginning and welcome home »… Un des textes de Laura Marie parle de ce fameux retour à la maison après cette reconnexion avec sois-même en ayant compris que nous étions des Indigos, et oui, c’est clairement un nouveau départ pour moi !

Je tire également une carte de mon « Oracle des chakras » en rapport avec ma reconnexion en tant qu’Indigo. La carte est « rejet » et parle d’une personne qui a toujours été à part des humains car différente de la plupart d’entre eux… euh ! C’est pas un peu moi ça ?!? Cette carte mentionne aussi « bienvenue à la maison » ! Cela vous rappelle quelque chose ?! Alors le hasard, vous y croyez encore ?

C’est un exercice très difficile pour moi que de vous retranscrire par écrit cet épisode de ma vie car aucun mot ne pourra expliquer ce que j’ai vécu là. J’espère simplement que vous aurez compris que la vie nous guide au travers de signes et de synchronicités (à travers une chanson, à travers des images ou des ressentis qui apparaissent sans crier gare et à répétition sur notre écran mental, au travers aussi des cartes, etc). C’est à nous de les reconnaître et de les ressentir.

Quelques (beaucoup !) de mots sur les Indigos

 

Alors qui sont les Indigos ? La plupart des êtres qui se sont incarnés avec cette vibration l’ont fait dans les années 1970/1980, ce qui est mon cas, et sont adultes au jour d’aujourd’hui. Notre aura, pour ceux qui la perçoivent, est teintée de cette couleur bleue indigo, qui est aussi celle du 6e chakra, donc celui du 3e oeil. Le terme de « travailleur spirituel » est à mon avis tout à fait approprié, c’est la raison même de notre incarnation et c’est ce que j’ai toujours ressenti au fonds de moi mais sans être capable d’y mettre un nom jusqu’à récemment.

Première difficulté : se reconnecter

 

Mon expérience m’a amenée à comprendre que, dans la première partie de notre vie, nous les Indigos luttons pour retrouver cette connexion avec nous-même. Cela a été ma phase « Un joli bordel » (lire ma page Qui suis-je). Cette connexion, nous la sentons mais nous n’arrivons pas encore à la vivre de façon ancrée car beaucoup trop de voiles obscurcissent notre vision.

Notre équilibre d’Indigo en tant qu’être humain incarné au départ n’est pas en harmonie avec l’énergie vibratoire d’un Indigo qui se serait reconnecté avec lui-même. Nous ne sommes donc pas, et même très loin, de notre plein potentiel. Un Indigo reconnecté comprend qu’il est un travailleur spirituel et il comprend le but de son incarnation et là, sa vraie vie commence.

L’Indigo non reconnecté ne fait que percevoir « quelque chose » mais il n’est pas encore capable de faire ce pour quoi il s’est incarné. Et là, réside une première grande difficulté.

Deuxième difficulté : le monde qui nous entoure

 

La deuxième grande difficulté que nous rencontrons est la relation au monde qui nous entoure. Dès notre naissance, nous arrivons sur terre avec une grande sensibilité. Très souvent, cela passe par des expériences avec l’Invisible, avec des ressentis d’énergie et de vibrations intenses, de la télépathie, etc.

Il faut bien se rendre compte que, pour un Indigo, il est très difficile de comprendre que les personnes autour de lui n’ont PAS cette sensibilité alors que pour lui, elle est innée, elle EST lui. Il est difficile de mentir à un Indigo qui ressent d’emblée la manipulation et la fausseté.

Et voilà, nous y sommes… Vous comprenez pourquoi je me suis toujours sentie une extraterrestre dans ce monde, avec l’impression de ne jamais être à ma place et cela, à n’importe quel âge. Dès le départ, pour la plupart d’entre nous, notre vie est placée sous le signe de la souffrance et de la solitude car nous sommes isolés du monde par notre sensibilité non conforme aux « codes » de notre société.

Le nombre de fois incalculable où je me suis dite « asociale » !

Vous l’aurez compris, vivre dans notre monde avec ces attributs n’est pas une chose facile. Le contact avec les animaux et la nature a été mon refuge. Les humains m’épuisaient et me vidaient, aussi bien physiquement que mentalement, de TOUTE mon énergie. Il fallait que je puisse me ressourcer et un besoin vital d’isolement s’est imposé à moi. La vibration des espèces animales et végétales est bien plus élevée que celle d’un être humain déconnecté de lui-même et ça, je le savais intuitivement; mes liens avec les chevaux et la nature m’ont réellement maintenue la tête au-dessus de l’eau à plusieurs moments de ma vie.

Pour ne citer que cette petite anecdote… nous sommes durant l’été 2005 et je me rends chez une thérapeute énergétique. Lorsque j’arrive à son cabinet, voici ce qu’elle me dit :  » J’ai ressenti votre taux d’énergie pendant que vous étiez en route pour venir me voir… Comment arrivez-vous à vivre avec une énergie aussi faible ? ». La suite m’appartient mais cette minute est restée à jamais gravée dans ma mémoire et la souffrance que j’ai ressentie à cet instant, je la ressens encore au moment où j’écris ces lignes bien des années plus tard. Voilà une des raisons pour lesquelles je me suis éloignée des humains.

Troisième difficulté : notre tempérament

 

Et s’il n’y avait que cela… mais non ! L’Indigo a une conscience guerrière codée dans son ADN (et celle-là, pas de doute, je l’ai ressentie toute ma vie !!!) … Vous commencez à comprendre le lien avec mon récit ci-dessus ? Comme l’a très justement dit Laura Marie, « nous sommes programmés pour déceler le négatif ». En d’autres termes, nous sommes venus sur terre pour mettre en lumière les distorsions de notre monde et permettre aux consciences qui nous suivront (et qui ont déjà commencé à s’incarner mais qui sont encore des enfants actuellement) de construire un monde avec de nouvelles bases plus saines.

Dès lors, vous vous imaginez bien que nous ne pouvons vivre que d’authenticité et que les règles de notre société nous posent bien des problèmes. Je pourrais écrire un livre rien qu’en vous donnant des exemples d’anecdotes de vie où j’ai été confrontée à des situations imposées par la société mais que j’ai refusées et pour lesquelles j’ai voulu faire changer les choses. Liberté d’être et de penser, indépendance, refus des lois et règlements absurdes, ne pas supporter le mensonge, refus de l’autorité non justifiée, être le seul poisson bleu au milieu des poissons rouges, ne pas faire comme tout le monde sont autant de caractéristiques d’un Indigo que j’ai vécues au fin fonds de moi-même. Et je continue à les vivre… mais maintenant, je suis reconnectée et les choses sont plus simples.

Au travers de tout ça, encore et toujours cette immense force intérieure qui m’habite et qui m’a aidé à passer les moments les plus difficiles de ma vie. Je sais qu’elle sera toujours là.

Quatrième et dernière difficulté : la façon dont nous sommes perçus par les autres êtres humains

 

Les personnes qui ont su voir en moi en toute transparence ont été d’une rareté absolue dans mon parcours de vie. Voire quasi-inexistante. Ma vie a bel et bien été un combat malgré que les apparences aient pu faire penser qu’elle était agréable et facile (je parle du plan matériel sur lequel la plupart des humains se sont arrêtés).

Ce combat permanent que j’ai mené et la façon dont j’ai été obligée de me protéger de ce monde extérieur dans lequel je ne me reconnaissais pas a fait que les gens m’ont perçue comme une personne froide et distante, voire égoïste pour certains. Comme je vous le partage dans mon billet Je m’aime ! c’est déjà difficile pour toute personne de rendre les autres heureux lorsque l’on ne s’aime pas suffisamment mais cela est encore plus difficile pour un Indigo car sa vibration est tellement forte que, s’il n’est pas en mesure de vivre son rôle de travailleur spirituel qui est la raison de son incarnation, alors les difficultés deviennent inversement proportionnelles à son plein potentiel.

Par contre, cette apparente fermeture aux autres va devenir de moins en moins présente au fur et à mesure que notre reconnexion s’effectue. C’est exactement ce qui se passe pour moi. Il y a seulement 12 mois en arrière, je n’aurai jamais cru que mon envie d’aider les gens devienne aussi grande, moi qui était tellement fâchée, et d’ailleurs les gens autour de moi ont toujours pensé que ce sont les animaux que j’aiderai, pas les gens. Erreur ! Un Indigo reconnecté retrouve son plein potentiel qui est d’aider les personnes en quête d’elles-mêmes et de montrer du doigt les dysfonctionnements de notre société. Bien sûr que les animaux et la nature auront toujours une grande place dans mon coeur mais maintenant, j’ai aussi un peu de place pour les humains.

Cette vision déformée que les gens ont eu (et pour certains ont encore) de moi ne m’a jamais incitée à faire et à vouloir devenir comme tout le monde. Bien au contraire, plus je voyais des personnes autour de moi accepter et faire des choses qui ne leur correspondaient pas, suivre des tendances pour « être comme tout le monde », faire les choses par peur que les gens les jugent s’ils n’allaient pas dans leur sens, plus mon côté rebelle prenait le dessus et se renforçait.

Faire comme tout le monde dans un monde qui est malade n’est pas un signe de bonne santé les p’tits Lous ! Alors soyez vous-même et ne vous définissez plus à travers le regard des gens !!!

Si vous avez envie de dire non, dites-le, si vous n’avez pas envie de faire quelque chose, ne le faites pas, si vous avez envie de danser sous la pluie, allez-y !

Nous devons être aimé pour ce que nous sommes intrinsèquement et non pour les choses que nous faisons pour les autres. Nous n’avons pas à nous conformer à ce que les gens aimeraient que l’on soit pour avoir leur attention et leur amour, ne l’oubliez jamais !

Cet article est long mais je suis heureuse de l’avoir partagé avec vous.

TO BE CONTINUED

Ecrire un commentaire