Blog d'éveil spirituel et développement personnel
C’est quoi

Qu’est-ce que la Réalité et pourquoi est-elle source de souffrance ?

Il existe non pas une mais une multitude de réalités puisque nous avons tous la nôtre, déterminée par nos filtres personnels. Bien souvent, elle nous fait souffrir. Je vous apporte ici un éclairage sur ce qu’est la souffrance et comment l’alchimiser afin qu’elle devienne une force et que notre Enfant Intérieur émerge à nouveau.

La réalité, c’est quoi au fait ?

Je pense que la réalité est un phénomène très subjectif. Il existe autant de réalités dans le monde que d’êtres humains. Cela fait donc beaucoup !

Imaginons que 250 personnes vivent une prise d’otage à bord d’un avion. Et bien, il existera 250 versions différentes de ce qu’il s’est passé. Tous les protagonistes réagiront en fonction de leur vécu et de leurs blessures d’âme. Certaines personnes focaliseront sur un point que d’autres ne remarqueront même pas. Donc…

Ce sont les filtres à travers lesquels nous vivons une situation qui crée notre Réalité

Cela revient à dire que cela n’est pas ce que nous vivons qui détermine notre réalité mais COMMENT nous filtrons notre vie et COMMENT nous, nous la percevons.

Et la souffrance ?

Cette vision de la réalité prend tout son sens dans le cadre des blessures de l’âme, qui sont une immense source de souffrance chez l’être humain.

Au fait, avez-vous déjà regardé la définition du mot « souffrance » et essayé de comprendre d’où elle provient ? Moi oui, et je vous partage le fruit de mes observations. N’hésitez d’ailleurs pas à me dire qu’elle est votre perception personnelle !

La nature de la souffrance

La souffrance est à placer dans la catégorie des sentiments. Elle peut être consciente ou inconsciente, de nature physique ou psychique. Ici, je vais plutôt m’intéresser à sa nature émotionnelle et psychosomatique.

Nous pouvons ressentir de la douleur, du chagrin ou encore de la peine et de la tristesse. La souffrance engendre toute une panoplie d’émotions et d’états d’être, il faut bien le dire, pénibles à vivre et trouve son point de départ dans notre réaction face à des événements plutôt que la réalité elle-même.

Par essence, l’être humain est perpétuellement « dans l’attente de…. ». Lorsque nos attentes ne sont pas satisfaites, nous nous sentons alors frustrés, déçus, triste, rejeté, humilié, abandonné, trahi, victime d’injustice, etc…

La souffrance a lieu non de par la situation que nous vivons mais en réaction à nos attentes qui n’ont pas été comblées

La souffrance provient de notre incompréhension ou de notre impression de subir la vie, les événements

Comment transcender la souffrance ?

 

La réponse à la souffrance que nous ressentons ne se trouve pas dans le fait de vouloir l’éviter à tout prix. C’est même tout le contraire. Voici quelques clés pour vous aider :

Clé no 1 : être conscient que tu es en réaction

Cet élément est primordial et ne concerne pas que le sujet de cet article. Le point de départ de tout chemin de guérison commence par prendre conscience, reconnaître et accepter la situation et les réactions que cela déclenche chez nous.

Être en réaction face à ce que nous vivons nous empêche d’être à l’écoute de notre coeur et provoque de profonds déséquilibres en nous. Nous nous éloignons de notre alignement et plus nous allons le faire, plus nous serons en résistance et plus cela deviendra difficile à gérer.

C’est la raison pour laquelle il est important de reconnaître ces moments où nous sommes en réaction. C’est à partir de là que nous nous donnons la possibilité pleine et entière de redevenir le Maître de notre vie et, par voie de conséquence, ne plus laisser nos peurs prendre le contrôle.

Clé no 2 : ne pas vouloir éviter la souffrance en portant un masque

Vouloir éviter la souffrance à tout prix nous fait porter, bien malgré nous, les fameux masques des blessures de l’âme (Le vrai Pardon du Coeur et les Blessures de l’âme). En nous faisant porter un masque, notre égo (car il s’agit bien de lui) croit ainsi se protéger, et donc nous protéger, de la souffrance.

Petite aparté pour revenir à la notion d’Enfant Intérieur blessé. Lorsque nous sommes enfant, nous sommes toujours dans l’instant présent, insouciant, heureux de tout, innocent dans le meilleur sens du terme. Et puis, nous grandissons et la souffrance de toute sorte apparaît. A ce moment, notre égo décide de mettre notre Enfant Intérieur à l’abri, de le cacher bien profondément en nous, croyant ainsi nous protéger de la souffrance et pour nous permettre d’avancer dans la vie. C’est le fameux masque que notre égo nous fait porter dans les blessures de l’âme. Je vous renvoie à Lise Bourbeau (site internet de Lise Bourbeau) si vous souhaitez approfondir au maximum ce thème.

Je vous rappelle les 5 blessures de l’âme et les 5 masques associés :

  • Blessure de rejet : masque du fuyant
  • Blessure d’abandon : masque du dépendant
  • Blessure d’humiliation : maque du masochiste
  • Blessure de trahison : masque du contrôlant
  • Blessure d’injustice : masque du rigide

 

M’intéresser à ces blessures a été pour moi une véritable libération et m’a énormément aidée pour dépasser le stade « action-réaction » dans les relations que je pouvais vivre. Je vous recommande vivement la lecture ET le travail sur soi derrière du livre de Lise Bourbeau : les cinq blessures qui empêchent d’être soi-même.

Comme le dit Lise Bourbeau dans ce livre :

Il est important de te souvenir que ce n’est pas ce que tu vis qui te fait souffrir, mais bien ta réaction à ce que tu vis à cause de tes blessures non guéries

Clé no 3 : comprendre le sens des difficultés que tu vis

Dans la vie, le fait de comprendre le sens des épreuves et des difficultés qui sont les nôtres est une source de libération.

Nous avons besoin de trouver un sens dans tout ce que nous faisons pour garder ou retrouver notre motivation pour avancer. Ne pas voir le sens, le « pourquoi du comment » nous enlise dans une position de victime, nous fait stagner et empêche toute forme d’évolution personnelle car nous restons sur des considérations du genre « qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ou c’est vraiment trop injuste ». Nous restons bloqués à ce stade.

C’est pourquoi il est plus qu’utile de se prendre en main, de faire le choix d’aller comprendre pourquoi nous vivons une difficulté, pourquoi cette relation est-elle si compliquée, pourquoi est-ce que nous attirons toujours le même style de problèmes, pourquoi répète-t-on inlassablement les mêmes situations et que nous en souffrons ?

Se poser des questions et tout faire pour en trouver la réponse est une clé. Par la suite, une fois que vous aurez compris la raison de votre souffrance, l’étape suivante sera de l’incarner dans votre quotidien en prenant chaque rencontre, chaque difficulté pour une opportunité d’aller de plus en plus à la rencontre de vous-même et de vous libérer. C’est accueillir à nouveau la Vie !

Le fait de trouver le sens de notre souffrance est un moteur pour avancer car nous comprenons que le but est d’alchimiser notre être et retrouver notre part lumineuse, la plus belle version de nous-même !

Be Love – Be You – Be Bright

Ecrire un commentaire