Blog d'éveil spirituel et développement personnel
Opinions de vie

Sommes-nous Maître de nos choix ?

Lorsque l’on prend le Chemin de l’Eveil, nous vivons des prises de conscience et le regard que nous portons sur le monde change même si autour de nous rien ne s’est modifié. Cela m’a amenée à me poser cette question : sommes-nous totalement Maître de nos choix finalement ? Voici le fruit de ma réflexion et de mon vécu !

L’illusion du temps

Un petit éclairage sur la notion de temps pour y voir plus clair car il y a un lien certain avec la notion de choix. Le « moment présent » est le seul instant qui existe réellement, vous le savez. Le passé n’existe plus et le futur n’existe pas encore. Pourquoi donc s’en faire pour ces deux-là ! Laissons-les à leur place une bonne fois pour toute.

En réalité, le temps n’existe que durant une nano-seconde. Ce qui est apparu durant cette nano-seconde, a disparu la nano-seconde d’après. Lorsque l’on vit une expérience, elle ne peut pas être autre chose que ce qu’elle a été puisqu’elle est déjà passée. Nous ne pouvons plus changer cet état de fait. Nous ne maîtrisons pas ce point et nous devons accepter que tout passe et que nous n’avons pas le pouvoir d’arrêter quoi que ce soit.

Nous avons tendance a tout de suite juger une expérience vécue, qui est passée et pour laquelle nous ne pouvons plus rien y changer. Nous avons vécu quelque chose mais au lieu de l’accepter comme un fait établi et non modifiable, nous allons porter un jugement et perdre beaucoup d’énergie et de temps à nous dire « ah si seulement les choses étaient différentes » au lieu d’accepter l’événement tel qu’il est. Dans un cas tel que celui-ci, nous n’avons pas de solution de repli ou d’autres options à disposition pour faire en sorte de changer le passé. Par contre, nous pouvons accepter ce qui est dans l’ici et maintenant.

Le réflexe à développer lorsque l’on a vécu une expérience déplaisante, difficile et déstabilisante, c’est de se rendre compte que le seul pouvoir que nous avons dans l’instant présent est d’accepter cette expérience sans jugement et accueillir la réalité !

 C’est une notion difficile à mettre en pratique car notre ego nous pousse toujours à vouloir autre chose que ce qui est la réalité de l’instant et nous projette systématiquement dans un remake d’une expérience passée ou alors dans la peur de ce qui va arriver dans le futur au vu de la situation actuelle quelque peu difficile.

Que se passe-t-il lorsque l’on est face à un choix ?

Nous stressons ! Eh oui, nous stressons car notre ego va nous illusionner sur bien des points :

  • Mon dieu ! que va-t-il se passer si je fais le mauvais choix (au passage, il n’y a jamais de mauvais choix) ?

 

  • Ce choix que je dois faire est tellement important car il va impacter toute ma vie (ça forcément, ça fait peur !)

 

  • Je dois absolument trouver une solution le plus vite possible (le temps est une illusion !)

 

  • Je dois être sûr à 100% de mon choix (cela ne se passe jamais comme ça, le doute s’immisce toujours !)

 

  • Je me sens coupable de ne pas arriver à faire ce choix (se donner le temps est très important)

Notre état de stress provient du fait que nous nous sommes coupés de notre Moi Supérieur et que nous avons laissé notre Petit Moi (l’ego) gouverné notre monde intérieur. Nous nous prenons la tête et nous nous arrachons les cheveux ! Notre ego VEUT choisir et en même temps il nous maintient dans la croyance « je peux mal faire, aïe aïe aïe ». Pour nous rassurer, nous allons à tout prix vouloir une certitude : celle que nous faisons le bon choix. Hors, cette certitude ne peut pas se trouver à l’extérieur de nous, ni dans nos pensées ou notre savoir.

Lorsque notre mental refuse d’accepter la réalité, tout processus d’évolution et de libération devient impossible

Une autre source de souffrance est de toujours s’illusionner sur le fait que les choses pourraient être différentes. Lorsque l’on comprend ce point essentiel, nous allons arrêter de focaliser sur ce que nous aurions aimé et nous allons accepter ce qui est.

Quel choix avons-nous réellement ?

Tout d’abord, il faut considérer deux types de choix. Il y a :

  • les petits choix, comme celui de savoir si nous allons prendre une boule de glace fraise ou vanille (ou les 2)

 

  • les grands choix, ceux qui nous angoissent et que nous pensons importants pour notre vie

Les choix dont nous sommes maîtres sont les petits choix, là-dessus aucun doute.

Mais qu’en est-il de nos grands choix et de nos grandes décisions ? Ces choix et décisions-là, n’en déplaisent à notre Petit Moi, sont le fruit de la guidance que nous recevons de notre Moi Supérieur et nous n’en sommes pas maîtres.

Je m’explique ! Prenons la situation inverse où tout se passe bien dans votre vie. Lorsque vous vivez une période dans laquelle vous vous sentez bien, où tout se passe pour le mieux, combien de temps passez-vous à vous prendre la tête à faire un choix ou à prendre une décision ? Zéro seconde ! Et pourquoi ? Parce que vous vous laisser guider d’instinct, juste « comme ça » car les choses sont tellement évidentes et fluides que vous ne pensez pas un instant à choisir. Vous le faites sans effort simplement parce que vous ressentez au fonds de vous que cela est juste. Eh bien c’ est la guidance de votre Moi Supérieur et cette forme de guidance nous ramène à faire plein de choix sans savoir qu’on les fait tellement l’évidence est présente. Je trouve cela magnifique, encore !

Lorsque notre mental se tait et que notre Moi Supérieur nous guide, notre vie devient une Vie d’Evidence et non plus de choix !

Que faire lorsque nous stressons face à un choix ?

Je vous dirai que la première chose qu’il me vient à l’esprit, c’est que lorsqu’on parle de stress, il y a la notion de « vite, vite, vite, il faut se dépêcher ». Cela n’est pas le bon réflexe à adopter, c’est même tout l’inverse qu’il convient de faire.

Il faut prendre le temps de se poser au calme et s’accorder une « bulle de décompression », en d’autres termes, faire un break afin de retrouver ses esprits et, comme je le disais au début de cet article, pouvoir accueillir et accepter la réalité de la situation, sans jugement d’aucune sorte. C’est seulement dans le silence du mental que nous allons pouvoir rejoindre cet état d’être. Souvenez-vous que votre mental a besoin de tout comprendre pour se sentir en sécurité. Lorsque je vous parle d’accueillir un état de fait, vous n’avez pas besoin de tout savoir car l’expérience que vous vivez est un état émotionnel qui vous fait ressentir un certain stress et non quelque chose de mental.

Cela revient à dire que nous devons entraîner notre esprit, comme un muscle en quelque sorte, à rester dans le calme et la tranquillité malgré les turbulences de la vie, à se détendre, à avoir confiance en l’Univers et également à accepter de ne pas tout comprendre de façon rationnelle et mentale. Il n’y a pas de solution à chercher, la solution viendra d’elle-même, de façon naturelle et sans forcer, par le biais de notre Moi Supérieur.

Toutes les expériences que nous vivons sont parfaites car c’est grâce à elles que nous évoluons et grandissons !

Plus nous allons fonctionner selon le principe « j’ai confiance en l’Univers », plus celui-ci va nous montrer que nous avons eu raison.

Dès lors que nous retrouvons une forme de calme intérieur, nous permettons à notre émotionnel de s’exprimer et ceci est également la voie à suivre afin de retrouver son équilibre après que notre organisme ai été stressé. Ce que j’entends pas « exprimer son émotionnel », c’est de vivre l’émotion sans retenue et de la reconnaître en tant que tel, ce qui lui permettra de s’évacuer bien plus facilement et de ne pas venir se cristalliser dans notre corps. La cristallisation est le résultat d’une émotion qui n’a pas trouvée de porte de sortie et qui donc va s’installer dans notre corps créant ainsi bien des perturbations. Si on peut éviter ce genre de désagrément, c’est mieux !

Le but : l’Alchimie de notre Être

 

Si vous ne connaissez pas le principe de l’alchimie de la matière, le voici : il s’agit de transformer le plomb en or en modifiant la nature d’une matière lourde, le plomb, pour en faire une matière noble, l’Or.

L’alchimie de l’Être suit le même processus : passer de la réalité sombre d’une personne à la réalité lumineuse de cette même personne. C’est passer du mode « je survis et je subis » à celui de « je vis et je rayonne ».

Toutes les épreuves que nous vivons le sont dans un seul et unique but : alchimiser notre Être

En nous incarnant, nous avons (notre âme) choisi de placer sur le chemin de notre vie des obstacles et des expériences plus ou moins difficiles à vivre afin que notre partie sombre et lourde soit transmutée pour laisser apparaître notre Vrai Nous, qui est lumineux et rayonnant.

La souffrance provient de l’incompréhension ou de l’impression de subir les choses. Lorsque nous découvrons le SENS des difficultés que nous vivons, nous nous offrons le cadeau d’accueillir à nouveau la Vie

Comme je l’ai lu à plusieurs reprises, il ne faut pas oublier que nous avons écrit le script de notre vie avant de nous incarner. En étant sur Terre, nous avons oublié ceci et nous sommes devenus des acteurs partie prenante du scénario. A un certain moment, lorsque notre taux vibratoire a sensiblement augmenté et que nous avons travaillé sur nous, de nouvelles prises de conscience voient le jour. C’est à cet instant que nous nous rendons compte que toutes nos expériences difficiles étaient en fait de l’or qui n’avait pas encore été alchimisé.

Tout ce que la vie nous apporte est un cadeau ! Encore faut-il vouloir aller le chercher et ça, cela vous appartient !

Ecrire un commentaire