Vision positive de la vie - blog d'eveil spirituel et developpement personnel
Anecdotes de vie

Focaliser sur ce qui ne va pas : non ! Créer une vision positive : oui !

De tout temps, dans une situation non évidente pour lui, l’être humain a toujours eu tendance à focaliser son attention sur les éléments qu’il considère négatifs et à oublier la vision positive ! En bonne blogueuse d’âme que je suis, voici ce que je peux vous dire sur ce thème que j’expérimente à fonds ces derniers temps ! Rien de tel qu’une bonne expérience dans la matière pour tester si mes vieux démons réapparaissent… ou pas !

Focaliser sur les éléments négatifs d’une situation fait partie de la stratégie de notre mental pour nous garder dans une forme de peur, dans nos croyances limitantes, dans notre Petit Moi et j’en passe ! Tout est fait pour nous empêcher d’évoluer et de GRANDIR.

Etre conscient que focaliser sur le négatif dans notre vie n’est pas créateur

Depuis maintenant un bon moment déjà (fin 2012 a été une période clé), les énergies de notre Planète atteignent un niveau vraiment extraordinaire et cela ne cesse de s’amplifier. Pour le peu que nous soyons conscients et dans une phase d’éveil par rapport à notre potentiel divin, ce qui est certainement votre cas si vous lisez mes articles, ces mouvements d’énergie sont très palpables.

Là où je souhaite en venir, c’est pour vous dire qu’actuellement, toutes nos pensées et tous nos actes ont un effet immédiat dans notre vie. Je dirai même plus, il s’agit d’un effet boomerang ! Tout ce que nous « faisons, pensons, disons » nous revient dans la nano-seconde ! Il est donc primordial d’avoir un état d’esprit qui focalise sur le positif et non sur le négatif ! Car si tel n’est pas le cas, nous allons alimenter encore et encore cette énergie négative et il n’y a aucune chance, avec les énergies actuelles, d’en sortir indemne… Si nous pensons et focalisons négativement, la vie nous renverra dans l’instant le reflet de ces pensées moroses et là, bonjour l’angoisse !

L’Univers nous teste !

Pour moi, cela s’apparente à un test que l’Univers nous envoie pour nous permettre de mettre en application tout ce que nous avons appris et compris au cours de notre développement personnel pour retrouver notre Vrai Nous, la plus belle version de nous-même !

L’Univers nous donnera toujours ce dont nous avons besoin pour évoluer et j’ai pu constater, à travers mon expérience personnelle, qu’il y avait trois phases par lesquelles l’Univers nous fait passer pour nous y aider.

La première phase, c’est la phase du CHAOS

C’est celle où nous subissons totalement notre vie et où nous nous sentons seuls, abandonnés, bref celle où nous sommes des petits caliméros. Rien n’est notre faute, c’est toujours celle de l’autre ! C’est aussi la phase des « si » : si seulement j’avais ceci, je serai bien plus heureuse, etc… ! Durant cette période, nous ne faisons que nous lamenter sur notre triste sort et répéter des schémas douloureux encore et toujours.

La deuxième phase, c’est la THEORIE !

Nous commençons à comprendre que nous pouvons être les héros et héroïnes de nos propres vies et que nous pouvons en avoir la maîtrise. Nous apprenons par exemple, ce qu’est le mental et à quel point il nous conditionne. Nous comprenons qu’il faut aller chercher les choses à l’intérieur de nous et non plus à l’extérieur de nous. Nous comprenons que si nous voulons évoluer, il faut accepter de se confronter à ses démons personnels et accepter les conséquences qui en découleront (se libérer de relations toxiques par exemple), etc. Bref, nous comprenons mentalement les choses mais nous ne les avons pas encore expérimenté dans la matière et dans notre vie quotidienne.

Puis vient la troisième et dernière phase… la PRATIQUE !

Le moment de basculement entre la deuxième et la troisième phase est charnière. Je me souviens très bien lorsque j’ai compris que l’Univers m’avait donné tous les outils pour évoluer et que maintenant, j’allais devoir m’en servir y arriver. Je me suis dit ce jour-là « ok ma grande, maintenant tu retrousses tes manches, y’a du job qui t’attend » !

L’Univers n’a pas mis longtemps à mettre sur ma route des situations qui allaient tester mes acquis théoriques. Soyez sûrs que cela n’est pas une chose facile, ni pour moi, ni pour personne. Au départ, il est clair que l’on a tendance à reprendre nos vieilles habitudes et nos croyances limitantes ne sont jamais bien loin. Puis, au fur et à mesure du temps, nous nous laissons moins piégés et lorsqu’une situation apparaît dans notre vie, le recul face à ce que nous vivons devient plus grand et cette distance nous permet de devenir l’observateur de cette situation et de ne plus s’y identifier en tant que tel. C’est un travail de chaque instant ! Ne pas laisser nos émotions nous submerger ni notre mental nous cantonner dans la peur mais bien au contraire, laisser notre intuition nous parler et nous guider.

Un exemple concret : lorsque la vie me demande lâcher-prise

La situation

Depuis l’âge de mes 12 ans, j’ai été l’heureuse propriétaire de plusieurs chevaux et j’ai consacré à ma passion beaucoup de temps et d’énergie. Comme je l’ai déjà partagé dans d’autres articles, c’est ce contact à la nature et avec les chevaux qui m’a permis de garder la tête au-dessus de l’eau durant ma phase de chaos. Alors aucun regret, ma vie a été ce qu’elle devait être jusque-là.

Cela fait maintenant plus de 10 ans que Lagan Blue est entré dans ma vie. Cheval hyper sensible, j’ai eu avec lui au cours de toutes ces années, passablement de soucis et problèmes (au départ de comportement puis de santé) que j’ai inlassablement traités et soignés de façon allopathique mais aussi énergétique, avec parfois, plusieurs mois d’arrêt pour Lagan. Mi-septembre 2016, nouveau coup dur. Alors que cela faisait déjà depuis le printemps 2015 que Lagan présentait certains problèmes articulaires qui m’ont obligé à en faire moins avec lui, voilà que maintenant vient encore s’ajouter un problème d’inflammation sur un tendon, problème récurrent depuis ses 8 ans.

Mon réflexe à mi-septembre a été de me dire que, comme d’habitude, j’allais prendre mon mal en patience et faire tous les soins possibles et inimaginables afin qu’il se rétablisse au mieux et au plus vite. Seulement voilà, nous arrivons à fin octobre et les résultats ne sont pas au rendez-vous. Lagan Blue ne récupère pas comme il le devrait et c’est à cet instant précis qu’a débuté le test de l’Univers ! Comment vais-je réagir à cet évènement qui de prime abord pourrait être perçu comme très négatif ?

Moi face à mes choix

Premier choix à ma disposition :

Je nage à contre-courant de la situation, je me mets en colère, je considère cette situation comme injuste et je redeviens le petit caliméro de service. Les arguments pour me lamenter, les voici ! Lagan Blue n’a même pas encore 16 ans et c’est un peu jeune pour le mettre à la retraite. De plus, que vais-je faire si je n’ai plus mon cheval à m’occuper au quotidien alors que j’y ai toujours consacré un temps énorme. Pour moi, aller à cheval tous les jours, c’est aussi naturel que manger, boire et dormir… c’est ancré dans ma vie. Alors que vais-je devenir ? Et encore une tuile qui me tombe dessus ! Etc, etc, etc !

Deuxième choix à ma disposition :

Je choisis de voir la situation sous un autre angle et surtout quel est le positif que je peux en dégager ? Un élément très positif, c’est que Lagan Blue pourra couler de beaux jours dans de grands parcs car il est largement assez en forme pour profiter de cette vie encore bien des années. De plus, il m’a clairement montré qu’il n’avait plus guère envie que je vienne le solliciter pour le travailler. Si je l’aime, je l’écoute ! Encore aujourd’hui, il m’a prouvé par son comportement que ce qu’il souhaitait, s’était aller brouter car là, il retrouve son entrain et sa motivation, deux choses qu’il n’a plus pour être monté et pour être travaillé dans un manège. Et puis, me concernant, le fait de retrouver beaucoup plus de temps libre va me permettre de découvrir de nouvelles choses, de vivre très différemment de maintenant, d’avoir une vie moins organisée et tributaire des obligations liées au fait d’être propriétaire d’un cheval dont il faut prendre soin au quotidien, de pouvoir bouger beaucoup plus et voyager, de mettre de la spontanéité dans ma vie. Je trouve qu’au final, il y a beaucoup de positif.

Suite à ces choix que je devais faire, l’évidence s’est imposée en l’espace d’une demi-journée seulement. Je vais mettre mon cheval à la retraite car je ressens avec une telle force au fonds de moi que c’est le bon moment, que je ne peux tout simplement pas ignorer cet appel au lâcher-prise qui provient de mon âme. Je fais le bon choix et pour lui et pour moi en prenant cette option, c’est une conviction intime et inébranlable même si cela va engendrer un changement majeur dans ma vie. Je vais faire confiance à l’Univers et ne pas laisser ma peur de l’inconnu prendre le dessus !

Pourquoi ai-je fait ce choix ?

Ma voix intérieure m’a rappelé avec insistance que dans la vie, les choses n’arrivent JAMAIS par hasard. Hors, il s’avère que cet événement arrive à un moment très important pour moi : celui où je laisse définitivement le passé s’en aller et où je suis en train de franchir une nouvelle porte. Les chevaux ne sont pas mon passé, ils feront toujours parti de moi. Par contre, le fait qu’ils m’aient tellement aidée dans la première partie chaotique de ma vie et qu’ils aient quelque part été une sorte de béquille, ça cela fait clairement partie de mon passé. Et c’est la béquille que je laisse derrière moi et non les chevaux.

Encore une fois, mon âme s’est adressée à moi et je l’ai écoutée. J’avais pris conscience en juin 2015 que Lagan Blue serait mon dernier cheval mais je ne savais pas quand le moment arriverait et donc, je me rends compte maintenant que savoir ceci m’a beaucoup aidé. J’ai eu au final une grosse année pour me faire à cette idée et avec le recul, je me rends compte que cette empreinte s’est imprégnée en moi et que, le moment venu, je n’ai eu qu’à la conscientiser. Tout le travail d’acceptation avait été fait en amont mais il fallait que je m’en rende compte maintenant pour arriver à ce lâcher-prise.

Aujourd’hui, je suis heureuse de mon choix et sereine dans ma décision. J’avoue avoir une petite idée de ce que la vie va me réserver une fois que Lagan Blue sera parti dans ses belles praires vertes. Je suis impatiente d’aller moi-même vers ces nouveaux horizons et j’accepte la part d’inconnu qui subsiste. Il n’y a pas si longtemps, je n’aurai pas été capable de ceci car ma peur viscérale du futur aurait voilé mon intuition et je n’aurai pas entendu cet appel de mon âme car il s’agit bien d’un appel, n’en doutez pas ! En fait, j’ai réellement le sentiment d’avoir une main qui me pousse dans le dos et qui ne me laisse pas d’autre choix que d’aller dans cette direction. C’est assez indescriptible mais c’est pourtant la réalité !

Le chaos apparent d’une situation recèle un trésor !

Toujours suivre son intuition et laisser les messages de l’Univers arriver jusqu’à nous !

Soyez sûrs que vous êtes à la bonne place même si vous ne comprenez pas tout !

Ecrire un commentaire