Liens relationnels - blog d'eveil et developpement spirituel
C’est quoi

Les liens relationnels favorisant notre évolution

Se rendre compte que certains liens relationnels nous tirent en bas et nous maintiennent dans l’involution, c’est bien. Avoir le courage de s’en libérer, c’est top. Etre entouré de gens favorisant notre évolution, ça c’est carrément magique ! Alors qui sont ces personnes ?

Les relations entre personnes est un vaste sujet qui a lui seul mériterait des centaines de pages d’écriture et des heures de vidéo.

Mon but ici est de vous faire prendre conscience des types de liens relationnels que nous pouvons expérimenter en faisant un survol dans le but de clarifier ce que parfois l’on peut vivre dans nos relations mais sans forcément arriver à mettre les mots exacts dessus.

Qu’est-ce qu’un lien relationnel ?

Mon côté analytique me pousse toujours à chercher la définition des choses. Je trouve qu’une définition a le mérite de donner un cadre clair du sujet et cela me permet de comprendre exactement de quoi il s’agit.

Alors qu’est-ce qu’un lien relationnel ?

  • c’est quelque chose de naturel que chacun crée sans y penser avec d’autres êtres
  • 2 pôles entrent en interaction dans le but d’échanger des informations mais aussi de l’énergie
  • il est indépendant de l’espace et du temps (pas besoin d’avoir l’autre en face à l’instant T)

 

Lorsque l’on catégorise les types de liens relationnels, on peut se rendre compte qu’il n’y en a pas un nombre incalculable et qu’il est aisé de les regrouper en deux grandes catégories distinctes :

  • les liens relationnels ayant un impact positif sur nous : nous évoluons
  • les liens relationnels ayant un impact limitant sur nous : nous involuons

 

Les liens relationnels nous permettant d’évoluer

La résonance

La résonance entre deux personnes les attirent l’une vers l’autre. L’autre vit les mêmes expériences que nous et parfois au même moment que nous. Forcément, ce type de lien relationnel crée une notion de partage puisque l’autre comprend ce que nous vivons. La communication est donc facile et instinctive.

Dans un tel lien relationnel, les personnes partagent les mêmes problématiques. Pouvoir en discuter facilement va venir mettre en lumière les déséquilibres présents, ce qui sera aussi la clé pour les résoudre. Il y a une vraie prise de conscience qui se fait et l’évolution devient possible.

Ce lien relationnel est une source d’évolution entre deux personnes et l’entente du binôme met du baume au cœur car l’on n’a pas l’impression d’être seul confronté à ses problèmes.

Sur un plan énergétique, ces personnes sont sur « la même longueur d’ondes », au propre comme au figuré.

La complémentarité

Ici, nous sommes dans un schéma différent.

Les deux personnes réunies forment un puzzle complet, chacune étant une partie différente du puzzle. La personne A offre ses qualités à la personnes B qui ne les a pas et vice-versa.

Dans ce type de relation, les deux personnes mettent inconsciemment en commun leurs forces respectives pour créer une relation équilibrée. La force de l’un vient compenser le déficit de l’autre et l’équilibre est ainsi maintenu. Cela permet de trouver l’équilibre dans le déséquilibre personnel de chacun.

Si l’un des deux ne va pas très bien, l’autre va automatiquement contrebalancer son déséquilibre car il sera, lui, dans sa force. C’est un jeu souvent inconscient qui est ainsi vécu.

Cette relation est également une relation qui nous permet d’évoluer. Cependant, il ne faut pas oublier que :

le but ultime de tout être humain, indépendamment du lien relationnel qu’il entretient, est de retrouver sa propre complétude sans avoir besoin d’aller la chercher à l’extérieur de soi, au travers d’une autre personne !

Ce lien est donc exigeant car à partir du moment où l’on comprend que l’autre compense nos faiblesses, c’est à nous de nous mettre en action pour retrouver notre complétude. Un long chemin !

Le miroir

L’effet miroir parle de lui-même.

Dans ce lien relationnel, l’autre en face va adopter un comportement opposé au nôtre afin de nous révéler nos problématiques. Ce comportement de l’autre peut être inconscient mais aussi conscient.

Ce qui est intéressant ici, c’est que lorsque l’on a compris ce qu’il se passe et que l’on corrige notre comportement en travaillant consciemment dessus, la personne en face va également changer d’attitude. Et ça, cela nous permet de mieux nous connaître et donc d’évoluer.

Les liens relationnels involutifs

La dépendance affective

Ce type de lien relationnel, je pense que nous l’avons tous connu à un moment ou l’autre de notre vie.

Nous ne pouvons pas retrouver notre Vrai Nous car nous remettons notre pouvoir personnel entre les mains d’une autre personne. Notre pensons que notre bonheur dépend de cette personne et le problème, c’est qu’avec tout ceci, nous perdons notre autonomie car notre vie et notre bien-être sont soumis à une forme d’autorité extérieure à nous.

L’énergie entre les deux personnes circule mais en étant subordonnée à une obligation ou  une habitude. La dépendance affective se crée lorsque nous prenons l’habitude d’aller chercher chez l’autre ou d’offrir à l’autre l’énergie manquante. On ne se sent plus libre, on le fait car on a le sentiment d’y être obligé. Cela signifie qu’un manque de souplesse et de liberté s’installe dans la relation. Nous sommes dans le « je dois » et non dans le « je choisis ».

Il n’y a pas d’échange à proprement parler, c’est plutôt du sens unique dont il est question ici. En agissant de cette façon, nous ne pouvons pas évoluer.

Dans mon article « 1 + 1 = 3 – Un couple équilibré« , j’explique que l’équilibre dans un couple est atteint lorsque les deux personnes ont retrouvé leur complétude avec elles-mêmes et qu’elles ne demandent plus à leur moitié de venir combler leurs manques. Ces deux énergies pleines et entières en créent une troisième qui est la combinaison des deux premières et qui donc possède une puissance juste incroyable et décuplée. C’est un véritable booster et c’est ce que l’on appelle l’Indépendance Affective.

L’indépendance affective signifie « je peux le faire sans Toi mais je CHOISIS de le faire avec Toi »

L’attachement n’a pas sa place dans une relation, quelle qu’elle soit. C’est quelque chose de très difficile à mettre en application. Notre société nous ayant formaté à être addict à toutes sortes de choses, y compris pour les relations humaines.

Plus vous deviendrez VOUS, plus vous retrouverez votre autonomie dans tous les domaines et plus vous serez en mesure de vivre des relations harmonieuses, loin de la dualité qu’engendrent l’attachement et la dépendance affective

L’indépendance affective signifie que l’on aime l’autre inconditionnellement et pour ce qu’il est jusque dans son âme. La dualité a quitté la relation ainsi que la sensation de « manque de l’autre ». Nous n’avons plus peur que l’autre nous quitte car nous sommes redevenus un être complet à l’intérieur de nous-même. Nous n’avons plus de vides que nous cherchons à combler avec l’autre.

C’est un haut niveau de conscience qui est atteint à ce moment-là, qui demande un gigantesque travail sur soi et croyez-moi, le chemin est long et très escarpé. Lorsque vous l’aurez entamé, vous sentirez que vous ne pouvez plus revenir en arrière et que l’Univers vous encourage à continuer dans cette voie.

Lien de tension

Ceci est le stade supérieur de la dépendance affective.

La dépendance affective, qui est le premier palier, va devenir une source de tension car à un moment, une des personne ne va plus sentir bien dans cette relation. C’est le moment où elle comprend que cette relation l’emprisonne, qu’elle n’est pas libre et que l’autre régit sa vie d’une certaine façon.

Il n’est alors plus possible de contrebalancer, de maintenir un semblant d’équilibre. Les efforts demandés deviennent trop importants.

Ici, il n’est plus question du tout de pouvoir évoluer au sein de la relation. La tension amène des reproches et le dialogue se complique. C’est l’escalade d’émotions non digérées qui prennent de l’ampleur et qui se cristallisent dans le corps, empêchant encore plus la fluidité de l’énergie de circuler.

Le conflit

Lorsque le lien relationnel en arrive au conflit, la distance entre les deux personnes s’est installée et plus aucune énergie ne peut circuler. Le dialogue est coupé et chacun se retranche dans son égo, se pose en victime incomprise. C’est la spirale des reproches et des « c’est ta faute ».

Si personne ne décide de faire un pas vers l’autre pour rétablir la communication, le déséquilibre relationnel mène à l’involution totale de la relation et la séparation en est la finalité.

Le stade du conflit peut durer longtemps et être la cause de beaucoup de déséquilibre énergétiques chez une personne. L’affluence d’émotions lourdes non évacuées répétée sur des mois, voire des années, peut être lourde de conséquences.

Avoir le courage de quitter une personne qui ne nous rend pas heureux est le révélateur d’une grande prise de conscience. Si les deux personnes s’accordent sur le fait de se séparer, la libération occasionnée par la séparation devient positive et sera à nouveau synonyme d’évolution pour chacun.

Par contre, si la séparation n’est pas un choix partagé, cela va générer de la souffrance, encore. Le lien établi entre les deux personnes va perdurer mais pour des mauvaises raisons et venir se cristalliser dans le corps. Le problème majeur est que nous allons garder en mémoire, de façon consciente ou inconsciente, la souffrance ressentie et que cela va conditionner notre vie future car notre mental aura enregistré qu’il y a un danger dès qu’un événement viendra réveiller cette souffrance. Cela nous maintiendra dans l’involution et la peur de souffrir à nouveau.

Lien toxique

Un lien toxique provient toujours d’une immense prise de pouvoir d’une personne sur une autre.

Le terme le plus approprié selon moi est « manipulation ». La personne toxique sait exactement quoi dire ou quoi faire afin de vous amener à vous comporter comme elle le souhaite, à vous garder sous sa coupe. Elle vous maintiendra dans une forme de besoin et vous fera croire que sans elle, vous n’êtes rien.

D’ailleurs, le vrai manipulateur trouvera son terrain de prédilection en abusant du système relationnel « bourreau-victime ». Ici, il est clairement question de négativité et d’emprise malsaine.

Autant vous dire que dans un tel lien relationnel, la souffrance ressentie par la victime est immense et ne permet pas d’évoluer.

Et l’âge de notre entourage dans tout ça ?

L’âge a également son importance des les liens que nous entretenons avec les autres.

Vous êtes-vous déjà demandé ce que le fait de côtoyer des personnes plus jeunes, du même âge ou plus âgées que vous pouvaient vous apporter ? Voici la réponse !

  • Lorsque je m’entoure de personnes plus jeunes que moi, c’est une opportunité pour « transmettre mon expérience »
  • Lorsque je m’entoure de personnes du même âge que moi, c’est une opportunité pour « partager mon expérience »
  • Lorsque je m’entoure de personnes plus âgées que moi, c’est l’opportunité de « continuer à apprendre »

Avec ceci, vous êtes parés pour continuer à grandir, à briller et à découvrir les cadeaux que la vie nous envoie sans même que nous nous en apercevions !

Exercice à pratiquer au quotidien

Cette astuce est d’une simplicité enfantine et a le mérite d’exercer aussi votre intuition (Comment reconnaître lorsque notre intuition nous parle ?).

Vous êtes votre Meilleur Guide, alors faites-vous confiance. Lorsque vous vous trouvez en face d’une personne, demandez-vous quel type de lien est généré et si vous avez l’impression que cette personne vous fait évoluer… ou pas. Cela vaut la peine de vous poser la question et vous pourriez être surpris de la réponse. Vraiment !

Ma conclusion

Lorsque je rencontre quelqu’un qui m’aide à réfléchir sur le sens de la vie, qui m’offre une ouverture d’esprit et qui élève ma conscience par sa seule présence ou sa conversation, je suis fan ! J’adore aussi rencontrer des personnes qui sont très différentes de moi et qui me permettent ainsi d’explorer un domaine dans lequel j’aurai de la peine à aller toute seule.

J’espère que ce topo sur les liens relationnels vous aura été utile. Parfois, lorsque l’on est le nez dans le guidon, on ne s’aperçoit plus du contexte général et comprendre les liens entre les personnes peut être une clé pour commencer à évoluer. A ce propos, je vous renvoie à mon article Le vrai Pardon du Coeur et les Blessures de l’âme.

VIVEZ, AIMEZ, BRILLEZ !

Ecrire un commentaire